Découvrez les meilleurs produits du marché pour votre perroquet

Le pionus, petit perroquet coloré

L'histoire des pionus

Les pionus ont été détenus en tant qu’oiseaux de compagnie ou d’élevage, pendant des décennies. Des documents attestent de leur captivité et ce depuis le début du 20ème siècle. Cependant alors que l’aventure se transforma peu à peu de la ménagerie en un « passe temps » sérieux, les Pionus ont été longtemps ignorés par la majorité des aviculteurs. A partir de 1980 il y eut une explosion positive de l’intérêt pour la détention et l’élevage de perroquets. Pendant cette période les techniques pour le succès d’élevage en captivité ont fait un gros bond dans leur efficience et ont permis un accroissement de l’élevage de nombreuses espèces.

Les différentes espèces (ou races) de pionus

Les Pionus, originaires des néo-tropiques sont de taille moyenne ou petite. Ce sont des oiseaux légèrement trapus qui se distinguent de leurs parents les plus proches par plusieurs caractéristiques physiques tel que leurs grands yeux bordés par une peau périe ophtalmique très exposée, leurs queues courtes et la tache triangulaire de plumes rouges dans la région abdominale.

Les caractéristiques du pionus

Ils ont également une odeur particulière bien qu’elle ne soit pas très très forte ou désagréable dans leur milieu naturel. La caractéristique comportementale qui les distingue peut-être est leur respiration haletante voire asthmatique quand ils sont excités ou stressés. Ce bruit entendu pour la première fois par un nouveau propriétaire l'a préoccupé et inquiété jusqu'à ce qu’il se rende compte que cette respiration particulière  était normale. 

Les huit sous espèces de pionus

Voici la liste des 9 espèces principales de pionus, vous pouvez cliquer sur l'espèce qui vous intéresse pour découvrir un article plus complet sur le sujet :
 

L'élevage des pionus

La meilleure manière d'élever des pionus c'est de le faire naturellement, par naturellement nous entendons en respectant leurs habitudes et besoins naturels, avec de vrais nid, ces cycles de reproductions doivent être  respectée correctement et un jumelage de couple correct. Découvrez des conseils pour gérer votre élevage de pionus et pour veiller à apporter aux pionus tout ce dont ils ont besoin en matière d'espaces, de nourritures et d'environnement.Bien que très complexe, l'élevage artificiel de pionus peut fonctionner et est pratiqué par plusieurs aviculteurs. Cela nécessite une certaine expérience et d'être équipé avec le matériel qu'il faut.

L'alimentation des pionus

Les pionus ne peuvent pas manger tout ce que les être humains mangent, même s'ils ont l'air d'aimer. Certains aliments sont nocifs pour eux. Découvrez un dossier complet sur l'alimentation des pionus, avec les aliments recommandés et ceux qu'il faut éviter absolument.

Les maladies des pionus

Il est nécessaire de surveiller régulièrement l'état de santé de votre pionus, car certaines maladies peuvent être fatales ou très néfaste pour lui. Découvrez notre dossier sur les maladies des pionus. Nous vous présentons les symptômes et les traitements possibles, nous vous présentons aussi le matériel nécessaire pour soigner vos animaux de compagnie.


Origine et répartition géographique


Pionus menstruus → Brésil, Bolivie, Colombie, Guyane, Guyana, Surinam, Pérou
Pionus sordidus → Venezuela, Colombie, Pérou, Bolivie
Pionus maximiliani → Brésil, Bolivie, Paraguay, Argentine
Pionus tumultuosus → Pérou
Pionus senilis → Panama, Mexique
Pionus chalcopterus → Venezuela, Colombie, Pérou
Pionus fuscus → Venezuela, Guyana, Guyane, Surinam, Brésil



Les pionus en France

En France, pour élever un Pionus, la passion pour cet oiseau peu coloré et inapte à la parole doit absolument l'emporter sur l'intérêt financier. C'est pour cette raison que nous trouvons plus d'éleveurs de Gris du Gabon et d'Ara ararauna que d'éleveurs de Pionus. Nous allons donc par ces quelques pages, tenter de vous faire découvrir cette espèce Sud-Américaine délaissée des élevages français.

John Stoodley, spécialiste du pionius


L'espèce des Pionus n’était pas beaucoup répandue jusqu’à ce que nombre d’aviculteurs en Amérique du Nord et en Europe s’intéressent de manière spécifique et concentrée à cette espèce d’oiseaux du continent sud Américain. A la pointe de cette évolution en faveur de la connaissance accrue des Pionus en captivité se trouvait alors John Stoodley.