Alimentation idéale des perroquets

L'alimentation de votre perroquet devrait, idéalement, se constituer de 45% de fruits et légumes, 45% de graines et/ou granulés, 10% de nourriture dite «de table» et graines germées.

LES FRUITS


Remarque : il est très important de retirer tout pépin et noyau des fruits car ceux-ci contiennent du cyanure, je pense qu'il est inutile de vous expliquer en quoi il serait nocif pour votre compagnon ailé. Je vous énonce ici les fruits les plus courants et leur apport en vitamines et minéraux, en commençant par ceux qui sont disponibles toute l'année sans difficulté.

  • Les pommes sont une bonne source de sélénium mais apportent très très peu de vitamines.
  • La poire est mieux équilibrée en minéraux mais, tout comme la pomme, contient très peu de vitamines.
  • Le raisin est plus équilibré en vitamines que les pommes et les poires.
  • Les agrumes sont une excellente source de calcium et de vitamines B1 et C.
  • Le kiwi apporte deux minéraux importants, le magnésium et le cuivre mais est également une source très importante de vitamines C.
  • La banane est une source importante de magnésium et de vitamine B6 mais très calorique !
  • L'ananas est riche en sélénium.
  • La fraise apporte de la vitamine B5 en grandes quantités.
  • La prune est une source de vitamines B2.
  • Le melon est riche en sodium.
  • La framboise apporte fer et zinc pour les minéraux et vitamines B3 et B9.
  • La cerise apporte peu, on peut tout de même la considérer comme une source non négligeable de vitamine B1.
  • La groseille est une source de phosphore.
  • L'abricot est riche en zinc.
  • Le kaki et la mangue sont riches en vitamine A (un apport minimal en vitamine A est essentiel pour la bonne santé de votre perroquet, celle-ci est indispensable au bon fonctionnement de la vue, de l'estomac et appareils génitaux ainsi qu'à une bonne ossification du squelette et au bon état de la peau et des muqueuses).
  • Le fruit de la passion, fruit extrêmement intéressant car il apporte fer, phosphore et magnésium pour les minéraux mais aussi les vitamines B2, B3 et E.

LES LÉGUMES


Attention : l'avocat est toxique pour les oiseaux, n'en distribuez jamais, voici un article complets sur les aliments toxiques pour le perroquets .

  • La carotte est très importante dans l'alimentation de l'oiseau, celle-ci est la meilleure et la plus grande source de vitamine A, idéalement, elle devrait être proposée tous les jours.
  • La tomate est riche en vitamine K et PP.
  • La laitue apporte peu, si ce n'est la manganèse et la vitamine B9, cet aliment n'est pas indispensable (il a l'avantage d'être très très peu calorique).
  • Les choux sont une source de vitamines A, B5, K et PP ainsi que de fer et de zinc.
  • Le petit pois est l'un des deux légumes les plus intéressants (avec l'épinard), il est source de zinc, phosphore, sélénium et cuivre; de vitamines B1 et B3.
  • L'épinard, donc, source de magnésium, manganèse, calcium et fer; vitamines A, B2, B9, E et K.
  • Le poivron rouge est très pauvre en minéraux mais apporte énormément de vitamines C et B6.
  • Le brocoli apporte les vitamines B5, C et E.
  • Haricot vert, betterave et courgette restent importants mais ne sont pas une exceptionnelle source de vitamines ou minéraux.
A noter que les petits pois et fèves sont exceptionnellement bien équilibrés en acides aminés et donc intéressants dans l'alimentation de votre perroquet.

LES GRAINES

Pour les deux grandes espèces (Jardine et Robuste), le mélange standard pour perroquets, déjà préparé, que l'on trouve en animalerie semble la plus adéquate. Celle-ci contient une grande quantité de tournesols, des cacahuètes décortiquées et/ou non décortiquées (l'arachide est cependant très riche en graisses, il vaut mieux en limiter l'apport et ne la réserver qu'en tant que friandise), du maïs, de l'avoine, du millet, de l'alpiste, du chènevis, du cardy et du blé.

Certains mélanges contiennent également de graines de potiron, du colza, du maïs et blé soufflé. Cependant, pour les plus petits espèces, je pense que c'est le mélange pour grandes perruches qui convient le mieux. Celui-ci contient beaucoup moins de tournesol et est dépourvu de cacahuètes.

LES GRANULES

Une alimentation à base de graines pouvant mener à des carences, telle que l'avitaminose de type A (sans doute la carence la plus connue dans le monde aviaire), les granulés sembleraient être la solution afin d'obtenir une alimentation plus saine et surtout équilibrée. Ceux-ci n'abstiennent pas la distribution quotidienne de produits frais !

Les granulés étant moins amusants que les graines car ils ne nécessitent pas de décorticage (qui est de toute évidence un passe-temps très sympa pour les perroquets), ayant une odeur, un aspect et un goût particuliers, beaucoup de perroquets refuseront ce type d'alimentation si ils n'y ont pas été habitué au moment du sevrage. Si vous décidez de passer aux granulés avec un perroquet habitué depuis toujours aux graines, vous devrez sans doute faire preuve d'une énorme patience et de beaucoup de ruse !

Je vais essayer de vous donner quelques idées, mouiller les granulés vous donnera une chance de faire passer les granulés pour des produits frais mais ça ne fonctionne pas à tous les coups ! Le perroquet se lassera certainement très rapidement de toute cette nourriture «molle».

Vous pouvez également retirer les graines de la mangeoire et y placer les granulés le soir avant d'aller vous coucher. C'est en général le matin que l'appétit est le plus grand, votre perroquet se laissera plus facilement tenté par ces choses étranges. Bien entendu, il ne faudra pas laisser les granulés toute la journée, sous peine de laisser votre perroquet mourir de faim.

Vous pourrez lui redonner ses graines après 3-4 heures tout en laissant les granulés à disposition ou mieux, mélangés aux graines. C'est sans doute cette méthode qui sera la plus efficace, remplacer progressivement les graines par les granulés en diminuant progressivement la quantité de graines et en remplaçant celles-ci par des granulés. Si vous parvenez à faire changer votre perroquet d'alimentation, rien ne vous empêche de toujours garder quelques graines de tournesol sous la main pour la donner comme récompense ou, tout simplement, pour le plaisir.

Maintenant, je souhaite placer un bémol à l'alimentation à base de granulés.
A ce jour, peu ou pas d'études ont du être faites à ce sujet mais il semblerait qu'une alimentation à base de granulés ne serait pas sans risque pour la santé de votre perroquet.
On relate, le plus souvent, des problèmes rénaux.

L'idéal serait donc une alimentation de base composée de graines et de granulés.
Bien sûr, ce régime est difficile à faire accepter, au moment du sevrage (lorsque le perroquet commence à manger seul), les granulés devraient, idéalement, être proposé en même temps que les graines afin que le perroquet s'habitue et accepte ces deux types d'alimentation.
Les granulés coûtent cher, peu d'éleveurs s'en donnent la peine, je trouve cela bien dommage.

AUTRES

Apport en calcium : contrairement aux idées reçues, les laitages n'apportent absolument rien au perroquet.
Sous cette forme, le calcium n'est pas du tout assimilé par l'organisme de l'oiseau.
C'est dans les os de seiche, les blocs de pierres minérales, le grit, voir encore de coquilles d'huîtres mais aussi dans certains fruits et légumes que le perroquet puise le calcium qui lui est nécessaire.

Nourriture de table : lorsque je parle de nourriture de table, j'entends par là, le partage du petit déjeuné par exemple ou bien des aliments humains que vous préparerez à votre perroquet.
Les pain, pain grillé (surtout lorsqu'ils sont complets) et céréales (non chocolatés) apporteront des protéines à votre perroquet sans compter le plaisir qu'il aura de partager votre «repas».

Ne lui donner pas de matières grasses telles que beurre, huiles, minarine ou autre. Rien de chocolaté, le chocolat n'est pas bon pour les perroquets. Evitez également les confitures, trop sucrées. Pas de caféine non plus, vous vous en doutez. Niveau boisson, évitez tout sauf l'eau minérale et les jus de fruits frais.

En ce qui concerne les repas chauds, votre perroquet se régalera de tout riz, blé ou pâtes (complet, c'est encore mieux) mais aussi d'haricots, pommes de terres (cuites, pas crues), toute légumineuse en fait.
Le tout sans sauce, bien évidemment ! Si ces aliments pouvaient être exempts de matières grasses et de sel, ce serait vraiment parfait. L'oeuf cuit dur est également un bon aliment que vous pouvez partager avec votre compagnon.

LES GRAINES GERMEES

A l'état dans lequel on trouve les graines à germer en magasins (c'est-à-dire sèches), elles contiennent déjà des vitamines et minéraux mais en toute petites quantités. La germination décuple les vitamines et minéraux et rend les graines plus digestes. Cette méthode consiste donc à laisser tremper dans une bonne partie d'eau des graines. Ceci n'est pas sans risque car les bactéries et champignons prolifères très rapidement dans cet environnement. Il est donc très important de rincer abondamment et régulièrement les graines. Ou bien, la solution la plus efficace, mettre quelques gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse (antibiotique naturel qui détruit virus, bactéries et champignons) dans l'eau.

Ma méthode personnelle consiste à faire tremper un mélange standard de graines pour grandes perruches avec des pois cassés et des pois chiches durant 24 heures. J'utilise un système de saladier en verre + passoire (chinois) recouvert d'un film pour micro-ondes perforé. Ensuite, je rince les graines et les places mouillées dans la passoire, pour 24 heures à nouveau mais rincées et re mouillées toutes les 4 heures. Durant ce temps, les pois cassés et pois chiches continuent à tremper dans un bol. A la fin des 48 heures, je rince abondamment le tout et le distribue avec un peu de pâtée à l'oeuf et de la carotte râpée.
Un régal pour les petits Poicephalus. Vous pouvez diminuer le temps de germination en plaçant les graines sur une lampe néon comme celles utilisées pour les aquariums, la durée sera coupée en deux.

Points à retenir : c'est lorsque le germe de la graine atteint le millimètre que la quantité de vitamines et minéraux et la plus conséquente. Passé le millimètre, vitamines et minéraux sont altérés et en moins grande quantité.